lundi 3 juin 2013

On beauty



Ici on a beaucoup parlé mode, délaissant légèrement la beauté.
Faut dire que le sujet m'a longtemps laissé indifférente.

Attention, ne vous méprenez pas, j'ai été bien éduqué quand même.
Démaquillage tous les soirs avant de se coucher + crème de nuit + crème de jour.
La base. Ni plus, ni moins.

Tout ça, c'est un peu la faute des magazines aussi. Sérieusement, vous avez déjà parcouru un article beauté.
Ils avalent un petit chimiste les journalistes avant d'écrire ou quoi ?
Parce que tous ces mots en -ylène, -opholes et autre mots magiques, compréhensibles que si on est détenteur d'un bac+10000, ça ne m'a jamais passionnée.
Et pire. Ça produit chez moi l'effet inverse à celui désiré (à savoir faire se ruer sur un beauty corner au Printemps !).
Je n'y comprends rien, alors je n'y crois pas !

Du coup, j'erre en mode robot chez Monop' et je prends le packaging qui me parle le plus (oui, les packagings me parle, c'est le but non ?).
Et je me retrouve avec une TONNE (non mais littéralement une tonne) de produits beauté que je n'utilise pas (parce qu'ils ne me conviennent pas, vu que j'ai pas pris la peine de m'attarder une seconde sur leurs bénéfices). Un comble pour une fille désintéressée !

Mais je commence à changer.
En fait, c'est les blogs beauté (addiction digitale quand tu nous tiens) qui m'ont fait changer d'avis. En tête Into the Gloss et The French Beauty Club.
Pour la première fois, on donnait la parole à celles qui utilisent les produits, pas aux experts.

Aucune ne parle innovation ou super-molécules, mais on découvre leur routine beauté adaptée à leurs attentes précises. Pas seulement leur type de peau mais aussi leur mode de vie, leur conception de la beauté.

On élargit le champs. On arrête de s'attarder sur les propriétés extrêmement puissantes d'un tube de crème et on s'écoute 5 min. On se donne le temps de réfléchir à la manière dont on veut prendre soin de soi.
Pour certaines c'est une peau de folyyy en moins de 10 minutes par jour.
Pour d'autres une crinière de lionne même sous un casque de moto.
Et là, comme par enchantement on entend la sirène du "bon produit" et on se trompe un peu moins !

Voilà ce que ma sirène de débutante m'a signalé :


- Le soin corps nourrissant Caudalie



Je suis une feignasse de l'hydratation. Genre l'hiver, tu peux faire des sacs avec la peau de crocos de mes jambes.
Je me décourage toujours devant les gros tubes de crème pour le corps. Moins pratique tu meurs. Pas assez de produit. Trop de produit (tiens chéri, tu veux pas un peu de crème toi aussi). Et je finis toujours par secouer le tube comme une forcenée pour terminer le produit.
C'est là que les gens de chez Caudalie, en plus d'imaginer des formules toutes légères qui collent pas au jean all day long, ils ont sauvé mes jambes de la lézardisation.
Avec leur embout à presser (aidez-moi comment on appelle ça ?!!) qui dépose juste la dose de produit nécessaire !
Joie de la paresseuse !

- Le gel contour des yeux Clarins



Avant j'étais étudiante. Je dormais 12h par jour. 9h dans mon lit. 3h en amphi. Et j'aurais bien ri au nez du premier anti-cernes venu.
Et puis par la grâce du Saint Esprit, j'ai foulé de mes Converse le marché du travail. 

Où somnoler devant son ordi est loin - très loin- d'être une option envisageable.
Comme le regard panda - je vais finir par rassembler la ferme des animaux à moi toute seule - n'est pas dans mes projets, je dégaine ce gel bien frais et pas collant tous les matins.
Et admirez ce regard de biche !

- L'Eau Aimable du Couvent des Minimes



Aaaah mon parfum adoré !
Déjà psychologiquement, j'ai envie de faire honneur à son nom. 

Alors dès le matin, j'enfile un sourire avec mes ballerines. Toujours ça de pris !
Et puis il ne sent pas le synthétique comme beaucoup de parfums, licence de grandes marques.
L'odeur légère n'est pas entêtante, on peut donc se splasher à volonté sans faire tourner de l’œil la moitié d'un wagon de métro.

Et surtout les effluves d'eau d'oranger sentent bon l'été !

Et vous c'est quoi vos essentiels ?



2 commentaires:

  1. ... hummm, l'embout à presser moi j'appelle ça une pompe dans les grands jours et un machin-truc le reste du temps :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me parait évident maintenant que tu le dis !

      Supprimer